Lipocavitation & Lipolaser

Copie de Copie de Work From Home Freelance Blog Banner (7)

« Je suis de corpulence plutôt mince, mais mes petites poignées amour me déranger grâce à la Lipocavitation j’ai pu m’en débarrasser. »
Sarah, 27 ans, Bordeaux.

Qu'est ce que la lipocavitation ?

La Lipocavitation est la procédé le plus adopté qui consiste à éliminer les amas graisseux se trouvant sur des zones précises du corps, il se pratique sur le ventre, les hanches, le dos, les bras, la culotte de cheval …

En quoi consiste la lipocavitation ?

Cette technique consiste à masser les zones à traiter à l’aide d’un appareil de cavitation permettant d’exploser les dépôts graisseux et par la suite d’éliminer les graisses de manière naturelle.

A savoir

La Lipocavitation allie deux fonctionnalités dont:

Le Lipolaser est une nouvelle technologie de traitement par laser froid, pour réduire les amas graisseux localisés et réduire la peau d’orange. Cette technologie permet de corriger certaines imperfections de la peau, de réduire les excès de graisse et traiter la cellulite. Il est diffusé une lumière qui atteind le niveau hypodermique pour liquéfier le contenu des cellules graisseuses et la membrane devient transitoirement poreuse afin de faciliter une évacuation totale des graisses en excès.

La Lipocavitation est un phénomène physique provoqué par les chocs des ondes sonores quand elles entrent en contact avec un liquide. Au delà d’une certaine puissance ultrasonore, il se produit une apparition de bulles de gaz dans ces liquides et on appelle ce phénomène “cavitation”. La croissance continue de ces bulles de gaz entraîne leur implosion lorsque le différentiel de pression est trop important entre l’intérieur de la bulle et le liquide environnant, il se produit ensuite au niveau de chaque implosion une concentration d’énergie d’une telle intensité qu’elle peut produire la désagrégation de complexes cellulaires ou les macro molécules.

Contre indications

  • Femmes enceintes
  • Femmes en période de menstruation
  • Personnes sous traitement anticoagulant
  • Personnes porteuses d’un pacemaker, d’un défibrillateur ou de matériel métallique
  • Personnes souffrant de diabète, de pathologies cardio-vasculaires
  • Personnes ayant eu des antécédents de thromboses ou de phlébite
  • Personnes atteintes de tumeurs ou suivies par une procédure chirurgicale